Livraison offerte dès 200€ - Retours gratuits jusqu'en janvier

Laure Amoros

Fondatrice d’Oros et éditrice d’objets

Laure Amoros.

La pièce à vivre.


Originaire du Sud de la France, Laure Amoros est fondatrice de la marque Oros Design à travers laquelle elle édite des objets en bois. Après une première vie dans le domaine de la communication, Laure choisit de s'orienter vers un parcours créatif, guidée par son oeil sensible et son sens de l'esthétisme.


Dotée d'un héritage familial artistique riche, elle se décide à suivre les traces de son père menuisier-ébéniste amateur, pour se consacrer à l'art du bois. Laure édite et diffuse des objets uniques du quotidien tout en valorisant son amour pour l'artisanat et le savoir-faire.


Dans ce portait, Laure nous raconte son parcours et nous invite à découvrir son cocon marseillais, fidèle représentation de son univers boisé, regorgeant de pièces uniques.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts.

Cafetière.

Le salon et sa grande bibliothèque laissée par l'ancienne propriétaire. 

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue dans le Monde de Réuni et bienvenue dans le monde de Laure Amoros. Ma première question c’est comment tu te présentes au monde

 

Je m’appelle Laure, je suis originaire de Béziers dans le sud de la France. Je vis à Marseille depuis 4 ans maintenant et je suis la fondatrice d'Oros une marque d’édition d’objets en bois. À travers Oros je souhaite valoriser le matériau mais aussi tous les savoir-faire liés et tout ce qui touche à l’artisanat du bois.

 

Le Monde intérieur

 

Nous sommes à Marseille, on est dans ton appartement. Parle-nous de cet appartement pas très loin de la gare Saint Charles.

 

Quand on s’est installé à Marseille on était vraiment dans l’hypercentre de la ville, vers Rue Paradis. C’était vraiment chouette car en arrivant on était directement dans l’effervescence de la ville. Puis on a voulu changer un peu d’air, et on est arrivés dans ce quartier situé à côté du Palais de Longchamp. C’est un grand parc avec une superbe fontaine, construite en 1800 pour remédier au manque d’eau de la ville. On a visité cet appartement juste avant le premier confinement, mais a nécessité pas mal de travaux sur 5 ou 6 mois environ - on a changé des pièces, cassé des murs, posé un nouveau carrelage...



La salle à manger, et les chaises Bruno Rey. 

Comment avez-vous réagencé ce lieu

 

On aime beaucoup cuisiner donc on voulait vraiment une cuisine ouverte sur le salon et une pièce spacieuse. On a échangé l’emplacement de la cuisine et de la salle de bain et on a ajouté une verrière qui nous permet de garder la luminosité et la faire rentrer dans l’autre partie de l’appartement.

 

Comment avez-vous décoré votre appartement et en quoi ça vous ressemble ?

 

On a utilisé des objets que nous avions déjà, mais aussi des choses que l’on a achetées au fur et à mesure. Peut-être qu’il manque un tableau ou un fauteuil, mais j’aime me laisser le temps.

Les anciens propriétaires nous ont laissé la bibliothèque en partant. On l’a un peu démantelée car elle était bien plus grosse, c’est donc le fil conducteur de l’appartement car on retrouve donc des bouts de cette bibliothèque un peu partout dans les pièces.




Design Rio Kobayashi

Quels sont les objets qui sont importants pour toi ici ?

 

Il y a les chaises Bruno Rey rééditées par Hay dernièrement que j’aime beaucoup et nous ont été offertes en cadeau de mariage. J’aime beaucoup la patine qu’elles ont, qui rappelle un peu ce mur défraîchi. Quand on a fait les travaux, toute la pièce était recouverte de papier peint, on a donc tout enlevé. C’est au moment de peindre que l’on s’est demandé si on avait envie de garder ce mur en l’état et finalement il apporte quelque chose, de la matière. La table a été faite par mon père ; l’idée était d’avoir une grande table qui puisse accueillir 8 ou 10 personnes. Comme on adore cuisiner, on adore recevoir aussi. Les pieds sont en chêne, récupérés sur les berges du Canal du Midi, et le plateau est en châtaignier. Depuis son adolescence, mon père est passionné par le bois. Il a investit dans un tour à bois très jeune et a pris goût à travailler la matière. Même si mon père n’en a jamais fait son métier, notre garage familial est devenu une menuiserie. J’ai toujours grandi avec mon père dans l’atelier le week-end, et avec ce matériau qui m’entourait de manière inconsciente. Tous les meubles de la maison familiale sont aussi en bois, fabriqués par mon père. J’ai toujours grandi avec ça. En parallèle ma mère travaillait beaucoup et continue toujours de travailler la céramique. J’ai grandi entourée de parents qui façonnaient la matière.


Comment définirais-tu ton travail aujourd’hui ? 


J’ai fait des études en publicité et communication, j’ai travaillé dans ce secteur plusieurs années. Je ne travaille pas le bois car je pense qu’il y a déjà plein de talentueux artisans aujourd'hui, que je préfère accompagner autrement. J’ai plusieurs casquettes, je suis en effet créatrice parce qu’il y a une partie des pièces que je dessine, mais je fais aussi de la gestion de projets puisque je collabore avec des designers pour éditer des pièces ou lancer des expositions. Je fais aussi de la curation en faisant la sélection de pièces d’autres créateurs et artisans. Cette diversité rend le projet très excitant pour moi.

" j’ai toujours grandi avec mon père dans l’atelier, et avec ce matériau qui m’entourait de manière inconsciente."

Les inspirations de Laure. 


Comment est-ce qu’on développe une culture autour du bois ? 


J’ai créé Oros il y a 7 ans. J’étais encore à Paris, je finissais mes études, et j’écrivais sur un blog de marketing. À Paris tu as tout le temps plein d’idées car tu es sollicitée par plein de choses. C’est comme ça que l’envie de créer un projet familial est née. Oros au début est un média qui explore l’utilisation du bois dans l’industrie créative - c’est à dire l’architecture, le design, mais aussi la gastronomie ou la parfumerie - à travers différents articles. J’ai donc construit cette culture du bois par mon père qui a une pratique très précise de la menuiserie et qui m’accompagnait dans la rédaction. Aujourd’hui, on prototype beaucoup ensemble les nouveaux objets pour Oros. Par exemple, la passoire qui a été conçue par le designer japonais Rio Kobayashi, que l’on a voulu reproduire en petite série dans une logique d’édition. En bois cintré, ce sont des lattes de bois qui sont passées dans une étuve et ensuite placées autour d’un gabarit pour qu’elles prennent la forme souhaitée. Cette technique par exemple, mon père ne l’avait jamais encore expérimentée, il était peut-être avant davantage dans de la menuiserie traditionnelle. De mon côté, je repère des styles, des savoir-faire autour desquels on échange et parfois ça le challenge. Une fois que l’on a prototypé avec mon père, je collabore avec différents artisans en France pour la fabrication, utilisant uniquement des essences locales. 


Quels sont les designers qui t’ont inspirée ? 


J’aime beaucoup l’approche fonctionnelle de Pierre Chapo, Jean Prouvé ou encore Charlotte Perriand pour ne citer qu’eux. A travers nos éditions, je veux proposer des objets fonctionnels que l’on puisse utiliser dans le quotidien. Des objets qui puissent avoir de

multiples usages comme la passoire, ou le dessous de plat qui peut être un dessous de plat unique ou bien se dédoubler. A travers ces objets je veux aussi valoriser le bois, les essences locales parce que ça a plus de sens pour moi. On crée là où la matière est disponible. Le choix des artisans se fait en fonction des savoir-faire et des typologies de bois nécessaires au projet. Depuis quelques années, il y a un engouement certain autour du bois.


La salle de bain et sa pile provençale.



"Je veux faire des objets fonctionnels que l’on puisse utiliser dans le quotidien."


 

On rentre dans la salle de bain. Qu’a-t-elle de particulier ? 


Dans la salle de bain on a installé cette pile provençale, un évier traditionnel dans la région, habituellement utilisé à l’extérieur (et qui pèse très lourd!). Elle apporte un certain cachet à la pièce, de la texture. Nous l’avons trouvée sur leboncoin. A côté, on a un meuble

en pin sylvestre, fait par mon père. L’an passé on a travaillé sur un projet de mobilier sur mesure pour A Speranza, un hôtel en Corse, pour lequel nous avions utilisé du pin sylvestre. Nous avons simplement travaillé les chutes, et ce bois flammé donne du caractère au meuble. On retrouve aussi un vase d’Emmanuelle Roule, une pièce unique en faïence terracotta et émaux.


Tu nous présentes ton bureau ? 


C’était important pour moi d’avoir un espace où je puisse travailler, concevoir, stocker les pièces, qui puisse aussi faire office de petit show-room. Le piétement du bureau a été travaillé avec mon père. Les poignées sont des chutes de bois de différentes formes que

l’on a récupérées de son atelier, comme de l’olivier, du merisier, du chêne. Dans cet espace on peut apercevoir l’assemblage 48x72 ayant été breveté par Pierre Chapo dans les années 60, dont mon père s’est inspiré. Il s’agit de trois pièces de bois de tailles différentes et de même épaisseur qui s’emboîtent pour solidifier une chaise par exemple. Il y aussi cette pièce Oros, Tracés 01, que j’ai dessinée et qui est inspirée du travail de Jean Arp. Ce sont deux

planches qui s’emboitent et peuvent devenir tant planches à découper que centre de table. Elles ont été déclinées en chêne et en érable et produites en Savoie. On retrouve aussi le fumoir Cloche, imaginé par Guillaume Bloget et prochainement édité par Oros, qui permet de fumer des aliments à froid. Mais aussi des sacs aussi que j’ai créés il y a quelques années, composé d’un module de bois répétitif assemblé grâce à un tressage de cuir végétal. Ici, il s’agit du coffret Pique Nippon créé par Victor Giannotta pour Oros, c’est un coffret en châtaignier, avec tout un travail sur l’assemblage, entièrement sculpté et taillé à la main. J’ai aussi beaucoup d’ouvrages autour du bois, du design et des manuels techniques, comme des ouvrages d’Enzo Mari, Jean Prouvé, JB Blunk. Ce sont des ouvrages que l’on peut retrouver sur

notre eshop Oros.

La chambre.


Tu es installée depuis 4 ans à Marseille, qu'est-ce qui fait que tu aimes cette ville ? 


J’aime l’effervescence de la ville car on y trouve différentes ambiances. En tant que deuxième plus grande ville de France, il y a beaucoup de choses à faire et à voir. Et il y a vraiment une richesse créative. De plus en plus de créatifs ou de nouvelles marques s’installent ici, donc ça bouge beaucoup et ça nourrit au quotidien.


Qui souhaiterais-tu entendre dans ce podcast ? 


J'aimerais beaucoup entendre Cécile qui est la fondatrice de la maison d’édition Chose Commune et qui a récemment créé sa propre galerie de céramiques, dont l’univers est très riche. Il y a aussi Charlène Lambert fondatrice de A Week Abroad, qui édite des guides de tourisme local et durable. Ou encore Axel Chay, designer marseillais avec un univers très inspirant et coloré.

Le salon.

Sculptures Duramen en noyen par Jules Lobgeois - Oros Design

Retrouvez également l’interview sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts.

Crédits photos RÉUNI.


La compte Instagram d'Oros Design : https://www.instagram.com/oros.design/

Le e-shop d'Oros Design : https://oros.design

Le compte d'Emmanuelle Roule : https://www.instagram.com/__roule__/

Le compte de A Sperenza : https://www.instagram.com/asperanza.bonifacio/

Le compte de Julie Lobgeois : https://www.instagram.com/juleslobgeois/

Le compte de Guillaume Bloget : https://www.instagram.com/guillaume_bloget/

Le compte de Victor Gianotta : https://www.instagram.com/__sepa___/

Le compte de Rio Kobayashi : https://www.instagram.com/riokobayashi_d/

Le compte de Chose Commune : https://www.instagram.com/chose_commune/

Le compte d'Axel Chay : https://www.instagram.com/axel_chay/

Le compte de Week Abroad : https://www.instagram.com/aweekabroad/

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Panier

Votre panier est vide.
Boutique