Livraison offerte dès 200€ - Retours gratuits jusqu'en janvier

Lorenza Lenzi

Cheffe et co-fondatrice des restaurants Caché et Amagat

Lorenza Lenzi.

Le restaurant Amagat à la Villa Riberolle.

Née à Rome, Lorenza Lenzi est une épicurienne passionnée aux multiples casquettes. Cheffe et co-fondatrice de nombreux concepts food, elle est notamment à l'origine des restaurants Caché et Amagat de la Villa Riberolle dans le 20ème. 


Véritable foodie, Lorenza est une travailleuse hors-pair et une adepte des concepts éphémères qu'elle développera, entre autres, avec l'équipe de The Social Food.


Ayant grandi dans une famille d'artistes, Lorenza nous raconte sa douce enfance italienne passée aux côtés de son grand-père, qui lui transmettra l'amour du beau et du bon. De son appartement à ses cuisines, Lorenza nous invite à découvrir son univers aux diverses influences.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts.

Le couloir.

Pile de livres et sauces Matshi par Lorenza.

Le Monde Intérieur 


Peux-tu te présenter ? 


Je m'appelle Lorenza, j’ai 38 ans et je suis italienne de Rome, moitié romaine, moitié napolitaine. J’ai deux enfants de 5 et 4 ans, Tommaso et Teodora et je vis avec mon copain et père de mes enfants qui s’appelle François.  On vit tous les cinq dans cet appartement depuis 3 ans, qui est situé boulevard Voltaire. Avant d’arriver ici, on a habité un peu partout dans Paris puis on a trouvé cet appartement qui est très lumineux et on a décidé de s’y installer. 

 

Ici on est dans la cuisine, ta pièce préférée, qu’est-ce qu’elle a de particulier ? 


J’adore son sol ancien, qui est abîmé mais que je trouve magnifique, il me rappelle l’Italie. Le mur est peint en couleur terracotta, une couleur que j’adore et puis j’ai accroché au mur des souvenirs de mon enfance, de ma famille que j’ai récupéré de la maison à la campagne. Il y a aussi des tableaux, auxquels je tiens beaucoup car ce sont des portraits de mon grand-père, qui sont dessinés par Federico Fellini. Ils sont faits sur des serviettes de table parce que quand ils allaient au restaurant ensemble, Federico s’amusait à dessiner sur des serviettes. 



Le sol de la cuisine.

Tu es souvent décrite comme une foodie, peux-tu nous dire quel est ton métier exactement et comment tu en es arrivée là ?


Je suis cheffe à la base car j’ai d’abord créé ma société de traiteur. Puis petit à petit, j’ai développé plein d’autres choses à côté, pas juste dans la cuisine. Quand je suis arrivée à Paris, j’ai d’abord fait un stage chez Chloé en tant qu’assistante studio. Puis je suis devenue assistante personnelle de la Directrice Artistique pendant 3 ans, qui était à l’époque Hannah MacGibbon. Et entretemps le week-end, comme j’adorais Rose Bakery, je travaillais en tant que pâtissière chez eux. Rose m’a beaucoup appris et j’ai trouvé ça fascinant, c’était la rigueur et la perfection. 

 

 Maintenant, nous sommes dans ton salon, peux-tu le décrire ? 


Il est grand et très lumineux et il y a beaucoup de tableaux de François. On a aussi beaucoup de disques et de livres en tous genres et une petite collection de magazines. Il y aussi des bougies et des parfums parce que j’adore ça. Et tu peux voir un oscar, gagné par mon grand-père pour son travail des costumes du film Roméo et Juliette de Zeffirelli en 1968. 


" Rose Bakery m’a beaucoup appris et j’ai trouvé ça fascinant, c’était la rigueur et la perfection."

Le salon et les tableaux graffitis de François.

L'Oscar remis à son grand-père.

Comment décrirais-tu l’esthétique de ton enfance ? 


J’ai eu une merveilleuse enfance. J’ai beaucoup vécu avec mon grand-père à Rome et on allait tous les week-ends à la campagne. J’ai ce souvenir de mon grand-père qui cuisinait, qui préparait les dîners. Puis à Rome, on avait un grand et très bel appartement avec les ateliers de mon grand-père dans lequel il faisait ses scénographies donc il y avait plein de couleurs et d’esquisses partout, c’était très beau. 

 

 

Et quel est ton parcours food ? 


J’ai commencé par créer un traiteur avec mon associé, Gianpaolo Polverino, qui était mon "coloc" quand je suis arrivée à Paris. Ça s’appelait la Petite Table. Et puis, un jour on a eu envie d’ouvrir un endroit ensemble. On a trouvé un petit local rue de Saintonge et on en a fait un endroit très beau où les gens pouvait manger des salades, des desserts et bruncher le week-end. Et puis, on a encore eu envie de changement, donc on a décidé de renouveler le concept. On a fait un restaurant de pâtes, où je faisais des pâtes fraîches, c’était un carton. Mais la logistique était assez compliquée donc ça n’a pas duré longtemps. Et un jour, Gianpaolo est tombé par hasard sur une ancienne imprimerie au fond d’une impasse à la Villa Riberolle dans le 20ème où tout était à faire. On a eu un coup de coeur et on a décidé d’y faire notre labo pour Petite Table. À l’étage, il y avait un grand espace, dans lequel on s’est dit qu’on allait faire un restaurant où je serai cheffe. Mais ça a pris beaucoup de temps et je ne me sentais pas vraiment prête. Entre temps on a commencé à travailler avec l’équipe de The Social Food, ce qui nous a permis de développer des pop-ups avec différents chefs et notamment Sylvain Roucayeol dans cet endroit qui est aujourd’hui notre restaurant Caché.  Et puis, comme on a encore voulu en faire plus, on a décidé de transformer l’ancien labo en restaurant pour en avoir deux. Après un voyage à Ibiza avec The Social Food, on a eu l’idée d’y faire un restaurant Catalan de tapas, qui s’appelle Amagat.   

Les disques vinyles.

Le mur terracotta de la cuisine.

Le Monde Extérieur 


Ici on est à la Villa Riberolle, dans ce lieu qui s’appelle Caché, peux-tu nous raconter son histoire ?


Comme je te l’ai dit c’est une ancienne imprimerie, qu’on a trouvé par hasard. Il n’y avait absolument rien dedans. On a tout refait et on l’a agencé chacun avec nos goûts. Moi j’ai par exemple choisi la couleur des canapés et les chaises qui viennent de The Socialite Family. Et puis plein de choses sont arrivées petit à petit, on a récupéré des choses de nos anciennes adresses et puis ça change constamment. L’ambiance est assez chic et l’offre est basée sur le poisson. 

 

Et maintenant nous sommes dans ton deuxième lieu Amagat...


Amagat, c’est beaucoup plus personnel. C’est au fond d’une petite impasse, on ne se croirait pas à Paris mais plutôt à la campagne. J’ai travaillé avec une amie architecte qui s’appelle Renata Raimondi. Je voulais un grand comptoir, de la résine et des étagères sur mur. Un endroit clair et simple avec une grande cuisine ouverte. Et bien-sûr, du marbre d’Italie qui est toujours présent dans nos restaurants. Ici, on est ouvert que le soir et on sert des tapas catalans, c’est un endroit assez festif. 


"L’ambiance est assez chic et l’offre est basée sur le poisson. "

La terrasse.

Canapés en velours jaune, chaises The Socialite Family et table en marbre d'Italie.



 

Et quel est ton ingrédient de prédilection ? 


L’huile d’olive évidemment ! On fait notre propre huile d’olive car il y a énormément d’oliviers chez mes parents dans la campagne en Italie. Donc tous les étés, j’en ramène. Et dans ma cuisine j’en utilise vraiment beaucoup. C’est un produit que j’adore, juste du pain et de l’huile d’olive, c’est vraiment bon.

 

Et qui souhaiterais tu entendre dans ce podcast ? 


J’ai pensé à deux personnes parce que j’aime beaucoup leurs univers. J’ai une passion pour les odeurs et les senteurs, c’est quelque chose qui me fascine énormément. Récemment, j’ai regardé un documentaire qui s’appelle Nose, sur les créateurs de parfums de Dior et l’histoire de François Demachy qui est nez. J’aimerais beaucoup découvrir son monde. Et le deuxième, c’est quelqu’un avec qui je travaille, Roï Hendel qui est un des fondateurs des épices Shira. Il voyage pour trouver des épices, il recherche des goûts et il créé des mélanges d’épices vraiment magiques. 

"Amagat, c’est beaucoup plus personnel."




Retrouvez également l’interview sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts.

Crédits photos RÉUNI.


La compte Instagram de Lorenza Lenzi : https://www.instagram.com/lorenzalenzi/

Le compte de Caché : https://www.instagram.com/cache_paris/

Le compte d'Amagat : https://www.instagram.com/amagat_paris/

Le compte de Petite Table : https://www.instagram.com/petitetableparis/

Le compte de The Social Food : https://www.instagram.com/thesocialfood/

Le compte de Rose Bakery : https://www.instagram.com/rosebakeryparis/

Le compte de Sylvain Roucayrol : https://www.instagram.com/sylvainroucayrol/

Le site de The Socialite Family : https://www.thesocialitefamily.com

Le documentaire Nose : https://tv.apple.com/fr/movie/nose/umc.cmc.68or2a2lla2l2rteox4lehgm3

Le site d'Épices Shira : https://shira.fr

Le compte de Roï Hendel : https://www.instagram.com/roihendel/

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Panier

Votre panier est vide.
Boutique